Vendredi 28 Avril 2017
Bulletin
Daixois
  ABONNEMENT
Newsletters/SMS
  Allo Mairie
   03 80 56 54 12  
 
Accès rapide Rubriques
Accueil > Histoire et Patrimoine > Patrimoine > Le nommage des sites et installations communales
Le nommage des sites et installations communales
Lors de la réunion du comité Vie du village le 18 février 2009, M. Didier BRUGÈRE, adjoint au maire, a exprimé sa volonté de voir les équipements et espaces communaux être dotés d'une " identité " propre par une personnalisation de leur nom, en rapport avec le patrimoine local et/ou les personnalités ayant forgé ou marqué  l'histoire de notre village.

À cette fin, il a constitué et piloté pendant plusieurs mois un groupe de travail, composé notamment de Melle FIATTE, bibliothécaire, Mmes VIOLOT, PICQ et de MM. BLAISE, GÈNELOT et MARTY. Les recherches qui ont démarré ensuite très rapidement ont porté, dans un premier temps, sur la bibliothèque, les salles communales et le groupe scolaire.

> Les résultats de cet important et minutieux travail de réflexion ont été portés à la connaissance du comité puis du Conseil Municipal qui, après en avoir délibéré le 8 décembre 2009, a décidé de baptiser :
 
  • L’ensemble regroupant les salles communales :
    " Espace Anne-Marie LAMBLIN "
Anne-Marie LAMBLIN est née le 10 juin 1772 à Changey. Elle est la fille de Jean-Marie LAMBLIN et de Marguerite MATIRON. Le 29 janvier 1791, elle encourage son mari à acquérir, à but non lucratif, un domaine de 81 hectares situé sur le territoire d’Ahuy qui avait été confisqué à la Cathédrale de Dijon à la Révolution.
De nature altruiste, leur fille, Anne- Marie LAMBLIN, lègue cette propriété aux Hospices de Dijon sous certaines conditions. Son testament stipule, en effet, que deux lits doivent être réservés à l’Hôpital Général pour deux malades, l’un habitant la commune d’Ahuy, l’autre celle de Daix. Enfin, un(e) Daixois(e) âgé(e) de plus de 60 ans, doit y être obligatoirement admis en qualité de pensionnaire.
Autre fait important, les archives rapportent, à plusieurs reprises, son intérêt pour la culture en général et les livres en particulier. Elle a d’ailleurs pour habitude de donner des ouvrages aux enfants pauvres qui fréquentent l’école de Daix. Elle meurt le 3 février 1814 à l’âge de 42 ans.
  • La petite salle située à côté de la bibliothèque : " Salle des COUCOUS "
Surnom donné aux habitants de Daix. On dit en effet, qu'au Moyen-Âge, les quelques dizaines d'habitants, du village d'alors, résidaient sur le plateau Saint-Laurent. Quand la paix s'installa dans le pays, les habitants de la colline décidèrent de construire leurs maisons au bas du coteau, près de la source indispensable à leur vie quotidienne... C'est ainsi que, pour ceux des Communes voisines, ils devinrent des "Coucous" ... ceux qui changent de nid !
  • La grande salle située à l’étage : " Salle de la GALINE "
Cette appellation désigne un ancien jeu local consistant à faire tomber, à l’aide de cailloux, une pierre plate placée en équilibre à une dizaine de mètres.
  • L’ancienne salle communale : " Salle de la PAULÉE "
Ce nom, issu du vocable des vignerons, évoque l’idée de rencontre et de convivialité. Le groupe de travail a souhaité mettre en lumière le côté festif et communautaire de cette salle.
  • La bibliothèque municipale : " Philibert PAPILLON "
Savant bibliographe né à Dijon en 1666. Il est l’auteur en particulier de « La bibliothèque des auteurs de Bourgogne ». Il meurt en 1738.
  • Le Groupe scolaire : " François MONOT "
Premier instituteur de Daix. Il nait le11 frimaire de l’an II (1er décembre 1793) à Belfond (Bellefond). Marié en 1813 et père de 5 enfants, il reçoit le 13 octobre 1819 du Recteur de l’Académie de Dijon, Université Royale l’autorisation d’exercer les fonctions d’instituteur primaire du 3° degré dans les Communes de Daix et d’Hauteville. Cet instituteur s’investit beaucoup pour son école… et pour la population puisqu’il n’hésite pas à proposer, chaque dimanche, des cours pour adultes. Quant à son épouse Anne-Marie née Gautot, elle dispense l’enseignement des travaux à l’aiguille et de la couture. Il meurt à Hauteville le18 août 1824.
 
 
> Le groupe de travail s'est de nouveau réuni le 29 février 2012. Toujours piloté par M. Didier BRUGÈRE et composé de Melle FIATTE, bibliothécaire, Mme PICQ et de MM. BLAISE et LACROIX, il a communiqué ses propositions au Conseil Municipal qui, après en avoir délibéré le 10 mai 2012, a décidé de baptiser :
  • L’aire aménagée au lieu-dit Pré Cureuse : " Square du PRÉ CUREUSE " (en savoir plus ici) et
  • Le chemin rouge, de la rue de Dijon à la rue de Fontaine : " Chemin des ROCHES "
Ces deux espaces conservent leur appellation d’origine car il s’agit de lieux-dits faisant partie intégrante de l’histoire de la Commune.
  • Le square de la bibliothèque : " Square MARGUERITE "
En hommage à Madame Marguerite DUBATON (ayant pour surnom " La Guitte "), une figure locale qui a tenu pendant très longtemps, à cet endroit, une épicerie/bistrot (en savoir plus ici)
  • La mezzanine de l'Espace Anne-Marie LAMBLIN : " Salle de la GOUZOTTE "
La gouzotte désigne, en patois, la petite serpette tenue par Saint Vincent (Saint Vincent tournante). La thématique de la vigne et du vin est de nouveau abordée et souligne, après la salle de la Paulée, l’esprit festif des lieux et historique du village.
  • Les terrains de tennis : " Tennis Guy BERNIGAUD "
En hommage à Monsieur Guy BERNIGAUD, décédé en 2011, en raison de son investissement notable pour faire vivre cette activité sportive au sein de la Commune.
 
   Inauguration du square du Pré Cureuse le 9 octobre 2012                                                              Baptême des courts de tennis le 23 juin 2012
 
> Le 25 septembre 2012 s'est de nouveau réuni le Conseil municipal qui, toujours sur proposition du groupe de travail, a décidé après délibération de baptiser :
  • L'ensemble des installations sportives du Plain Saint Laurent : " Complexe sportif Pierre BIDAULT ".
Décédé en 2009, il fut pendant 24 années (de 1977 à 2001) maire de la Commune. Il est surtout l'initiateur de la création en 1998 des installations sportives (deux terrains consacrés à l'entrainement et à la compétition des équipes de football de l'ASFC Daix ainsi que les vestiaires) du Plain Saint Laurent.
  • Le terrain engazonné : " René PEYRAT ".
Créateur et premier président de l'ASFC Daix en 1994, il en est aujourd'hui le président d'honneur.
  • Le terrain d'entrainement : " Serge TRIBOLET ".
Ancien conseiller municipal, décédé tragiquement en 2002, il a beaucoup oeuvré pour développer ce sport auprès des jeunes de la Commune. Pour l’anecdote, il est à l’origine de la première équipe de football amateur à Daix.
 
Baptême du complexe sportif et des terrains de football le 11 mai 2013